Lors de notre premier cours de yoga, quand on déroule notre tapis pour la toute première fois, lorsque l’on se lance enfin sans savoir ce qui nous attend, nous sommes tous exposés aux « erreurs de débutants » Et ceci est parfaitement normal.

Pas d’inquiétude !! Voici un résumé des principales erreurs commises qu’il m’est arrivé d’observer au fil des cours que j’ai pu dispenser à travers les différents groupes et selon l’expérience acquise.

Rassurez-vous, il s’agit des écueils du long chemin d’apprentissage et dites-vous que je suis également passée par là. Courage, chacun à son propre rythme.

 

yo

ERREUR n°1 : Une attention particulière à notre apparence : Dans la mesure où vous ne parvenez pas encore à effectuer une posture «idéale», et que vous ne savez pas encore qu’il n'existe aucune posture « idéale » type, votre premier réflexe va être d’observer attentivement votre professeur ou votre voisin de tapis afin de tenter de dupliquer sa posture et de « faire comme les autres ».

Eh bien NON !! Sachez qu’il n'existe aucune posture "idéale » !!!

A travers chaque étape de votre apprentissage, vous allez apprendre à développer un potentiel que vous ne pouvez encore atteindre car votre forme vous en empêche. Chaque asana (posture) peut être « décortiquée », n’éprouvez aucune gêne à demander à votre professeur de vous délivrer une alternative intermédiaire.

Prenez conscience qu’en tentant maladroitement de dépasser vos limites, vous risquez de vous faire très mal et qu’il sera bien plus bénéfique et raisonnable d’augmenter graduellement vos effort pour pas tomber de fatigue une heure plus tard. Laissez la posture s’intégrer à votre corps et votre corps répondra par la réciprocité.

Respectez et acceptez votre corps tel qu’il se présente aujourd’hui et travaillez avec volonté et persévérance dans le temps.

yo2ERREUR n°2  Une Respiration mal contrôlée : La respiration dans le Yoga c’est un fil sur laquelle les asanas (postures) s’enfilent. Si vous abandonnez la maîtrise et la conscience de votre respiration votre pratique du Yoga se transformera en un simple cours de gym. Observez la manière dont votre souffle réagit à vos mouvements. Cette concentration vous aide à rester connecté à l’instant présent, ici et maintenant. Et quand on parvient à synchroniser respiration et mouvement.

" La MAGIE du Yoga débute. Vous allez ressentir pleinement ce bonheur de l’instant présent "

Ici Surya Namaskar ERREUR n°3 Le souhait de progresser rapidement : « Bonjour, je n’ai jamais pratiqué le Yoga et j’aimerai savoir dans combien de temps pourrai-je faire un grand écart ? (Posture sur la tête, lotus etc.) » Combien de fois ai-je entendu cette question. Il faut bien comprendre que l’on ne se transforme pas en « Maître de Yoga » en une semaine et surtout que le Yoga n’est pas une acrobatie, mais bien un chemin qui crée les liens entre notre corps, notre esprit et notre souffle (mais ceci est un autre sujet). Le Yoga est un long processus de transformation dont nous sommes tous les éternels élèves. J’apprécie pleinement un extrait du livre « L’Arbre du Yoga » de BKS Iyangar " Pour faire pousser une plante, on commence par creuser le sol, enlever les cailloux et les mauvaises herbes et ramollir la terre. Puis on enfouit la graine et on l’entoure délicatement avec de la terre molle. Enfin, on arrose un peu la graine et on attend qu’elle germe et qu’elle croisse. Au bout d’un ou deux jours une pousse sort de la graine, grandit et devient une tige. Puis la tige se divise en deux branches et produit des feuilles. Elle se développe régulièrement jusqu’à devenir un tronc et produit des branches dans diverses directions avec de nombreuses feuilles. » Ne recherchez pas à tout prix à dépasser vos limites physiques et émotionnelles, ne soyez pas en quête trop rapide de performances, votre corps risque de se retourner contre vous-même et vous alertera sous forme d’un traumatisme ou d’une pathologie. Soyez souple dans votre approche et laissez le soin a votre corps d’intégrer la posture en privilégiant la qualité à la quantité ; Vous allez être agréablement surpris d’observer votre corps devenir beaucoup plus attentif et libre avec le temps et c’est lui qui vous guidera naturellement vers ce qui est bon ou pas pour vous, que ce soit dans la pratique des asanas (postures) ou dans votre hygiène alimentaire ou bien encore à travers vos relations avec les autres… Privilégiez la non-violence, et le lâcher prise. C'est dans le relâchement et non dans la tension ou l'étirement volontaire (voire forcé) que vous retrouverez votre flexibilité et souplesse.
 ERREUR n°4  L'Ignorance de l’échauffement : Je vais aborder dans ce chapitre l’aspect purement pratique des postures. Je pense que la majorité des lecteurs qui parcourent ces quelques lignes ne vit pas en Inde (ou un autre pays chaud) où le climat permet de pratiquer sans échauffement. Ce qui signifie que pour pratiquer en toute sécurité nous avons besoin de préparer notre corps par une activation graduelle des Marmas (points vitaux du corps humain), relâchement des tension dans le corps tout entier pour protéger ses articulations, muscles, tendons et ligaments. Surya Namaskar ou Chandra Namaskar (salutations respectivement au Soleil et à la Lune - mes enchainements préférés."CHAT"vasana
ERREUR n°5 Le Mépris de la détente et du repos : Je commence chaque séance de Yoga (personnelle, collective ou individuelle) par une pose sur le dos et je termine chaque séance par la même pose, ainsi que chaque séquence (debout, assis, allongé…). Pourquoi ? Il se passe plus de choses entre les postures que vous ne l’imaginez. Non seulement vous vous détendez et vous vous calmez, mais aussi vous «digérez et intégrez » tous les bienfaits de la posture, la « mise à jour » des nouvelles informations reçues. SAVASANA (posture de cadavre- un nom morbide pour un élément vital de votre pratique !) est un bon moyen de donner à votre corps et votre système nerveux un repos bien mérité. Au premier regard elle nous semble tellement facile à effectuer, mais attention, il ne s’agit pas d’une sieste ;). En Savasana on garde notre attention fixée sur le corps totalement immobile, un repos conscient, une « sauvegarde » de votre énergie produite par le corps durant la séance. C’est comme si votre corps et votre esprit viennent de chanter ensemble une berceuse et le corps commence à s’évader dans le monde du sommeil tant que l’esprit reste éveillé. 10 minutes en Savasana correspondent à une nuit entière de sommeil… Alors ne vous en privez pas ! Prenez note de ces petits points et votre pratique sera plus efficace et harmonieuse.

OM Shanti

  Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer